AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Make Yourself at Home ♦ ft. Eréndira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Li-Na Lin
I refuse to bow down any longer.


I refuse to bow down any longer.
Localisation : Hong-Kong
Messages : 96
Date d'inscription : 25/02/2017

MessageSujet: Make Yourself at Home ♦ ft. Eréndira   Mer 1 Mar 2017 - 0:27


Make Yourself at Home

“On doit aimer son prochain comme soi-même ; ne pas lui faire ce que nous ne voudrions pas qu'il nous fît.”
Li-Na & Eréndira



Li-Na avait mise en branle la maisonnée. En effet, aujourd'hui était un jour qui sortait de l'ordinaire et Li-Na comptait bien faire les choses du mieux qu'elle le pouvait. En vérité, elle attendait la visite d'une amie étrangère. Depuis qu'elle était entrée à la Confédération internationale des sorciers , Li-Na avait eu l'occasion de voyager plusieurs fois. Cela lui avait fait prendre conscience de nombreuses choses, notamment à quel point la société des sorciers pouvaient être si disparate. Elle avait ainsi pu se conforter à de nombreuses personnes qui lui avaient permis de se faire une idée un peu plus concrète du monde autour d'elle. C'était un grand écart, pour la chinoise qui avait grandi dans une famille protégée et repliée sur elle-même et les rares connaissances qui lui étaient liées. Ce qui n'avait été au départ qu'un moyen de choisir pour elle-même la fonction qu'elle pourrait faire au ministère de la magie chinoise (au lieu de suivre le chemin tracé par sa grand-mère ou par son père), avait fini par devenir une profession d'intérêt. Li-Na avait de l'intérêt pour son travail et cela même alors que cet emploi était supposé n'être qu'une couverture pour un combat encore plus grand, qu'elle avait choisi d'accomplir auprès d'autres hommes et femmes décidés à un nouvel avenir. Cela étant dit, Li-Na pensait bien être capable d'accomplir les deux, tout en gardant le second bien secret. Par le biais de son travail officiel, Li-Na avait eu la possibilité de faire la rencontre de Eréndira Márquez, une superbe brune cubaine. De nombreuses choses les avaient rapproché et leur amitié s'était formée sur ces fondations. Ce qui était bien, c'était que Eréndira prenait grand soin de ses amitiés, puisqu'elle prenait des nouvelles et n'hésitait pas à venir rendre visite. C'était pour elle, que Li-Na avait mis tout le monde à la pâte pour que les choses soient bien faites. Ce n'était pas tant qu'elle soit une obsédée des réceptions ou du ménage, mais plutôt que l'éducation de sa grand-mère avait laissé des traces dans ses réflexes.

En effet, déjà très jeune, sa grand-mère lui avait appris que peu importe qui vient rendre visite à la maison, il fallait que cette dernière soit impeccable afin de montrer à l'hôte qu'on le respecte. Il y avait bien entendu tout un tas d'autres formalités à remplir : de quoi offrir à boire, à manger et de quoi se rafraichir. Li-Na avait pensé à tout. La demeure des Lin était un Siheyuan dissimulé dans les hauteurs de Kowloon Peak. Le soir, on pouvait apercevoir au loin, les lumières de la cité moldu de Hong-Kong. Comme tous les Siheyuans, la maison était carré avec en son centre une cour où l'on pouvait retrouver tout le soin que les différentes femmes de la famille Lin avait apporté au lieu : un bel étang où nageait des poissons locaux, ainsi que de petits jardins où l'on trouvait des fleurs, des arbres fruitiers et de nombreux autres végétaux. Le bâtiment était assez grand avec dans l'aile Est, les appartements de sa grand-mère et de sa grande-tante. Dans l'aile Ouest, se trouvait la chambre et le bureau de son père où personne ne se risquait jamais à mettre un pied. Dans l'aile Nord, on retrouvait la salle de réception, le boudoir de sa grande-tante et les cuisines, quant à l'aile Sud, on y avait placé les commodités. Li-Na vivait dans la partie la plus éloignée de la porte d'entrée. Tout ceci était des préceptes très codifiés dans les grandes familles possédant un Siheyuan. Au moins, là où se trouvait les appartements de LI-Na, elle était relativement tranquille et avait vu sur le jardin où poussait les plantes magiques dont se servait sa grand-mère. Li-Na avait ré-ouvert la chambre d'invité près de la sienne afin de permettre à Eréndira de s'installer. Elle était devant le grand placard où l'on conservait le linge de maison en train de choisir le nécessaire pour la chambre, quand sa grand-mère fit son apparition. Elle portait le traditionnel Cheongsam, mais là où Li-Na préférait la version de la période républicaine, sa grand-mère affectionnait le style de la dernière période Gangxu.

« 什么是所有的噪音? »* Demanda sa grand-mère.

Li-Na s'amusa de sa remarque. Cela faisait un moment maintenant qu'il y avait de l'animation dans la maison. En fait, c'était depuis qu'elle avait appris que  Eréndira viendrait lui rendre visite. Ce n'était pas que ce soit une nouveauté. Il y avait pas mal de personnes qui venaient à la maison des Lin : des membres de la famille, des amis de sa grand-mère ou de sa grande-tante et bien entendu son fiancé. Cependant, bien qu'elle était proche de la plupart d'entre eux, ce n'était pas la même chose que de recevoir une amie, d'autant plus qu'elle n'était pas chinoise. Li-Na espérait lui donner une bonne image de la société sorcière chinoise, mais aussi un aperçu de ce qu'il vivait. Ce n'était jamais une mauvaise chose.

«  我的朋友今天来了。 我想让她在家里感觉。 »** Répliqua avec amusement la sorcière.

Sa grand-mère sourit et lui assura de passer un peu de temps libre avec son amie. Li-Na savait pourquoi elle était aussi complaisante. C'était parce qu'elle espérait que l'ami de sa petite fille pourrait avoir une influence positive envers elle et plus particulièrement sur un sujet bien précis (Nul doute qu'elle ferait son apparition pour orienter le sujet vers cette direction). En effet, cela faisait quelques années que sa grand-mère s'inquiétait pour elle, car elle avait l'impression que le mariage prévu entre elle et son fiance, n'auraient jamais lieu. Ce que la grand-mère Lin ignorait c'était que l'amie de sa petite-fille n'était pas non plus particulièrement emballé par le mariage et qu'il n'y avait aucune raison pour qu'elle puisse l'inciter à faire le dernier grand pas. En vérité, Li-Na n'avait que peu d'amour pour son fiancé, mais elle avait fini par accepter la demande en mariage afin de ne plus avoir à rencontrer des prétendants et de ne plus sentir les reproches de sa grand-mère qui lui rappelait chaque jour qu'elle était une femme et qu'il était de son devoir de perpétuer la ligné des Lin. Li-Na avait d'autres préoccupations plus importantes : son travail, son combat et la défense de ses idéaux et de ceux de Shen. Malheureusement, ce n'était pas des choses assez importantes aux yeux de sa grand-mère (celle-ci ignorait d'ailleurs que Li-Na était une dissidente, comme toutes ses connaissances d'ailleurs). Depuis, qu'elle avait accepté de se marier, Li-Na avait fait repousser le mariage quatre fois. Elle avait parfois l'impression que son fiancé en était ravi d'une certaine manière. Elle le connaissait peu et s'intéressait encore moins à lui. C'était d'une tristesse. Soudain, on entendit un bong dans l'aile Nord. C'était le signe qui se lançait quand une nouvelle personne n'appartenant pas à la maison venait de faire son arrivée. L'objet était enchanté et c'était une trouvaille de son arrière-arrière grand-père qui l'avait ramené du Sud-Est de la Chine.  

«  谢谢奶奶。 一会儿见  »*** Fit Li-Na en tendant le linge à la grand-mère qui le ferait porter dans la chambre.

La sorcière se dirigea alors vers la cour intérieure. Le gong avait toujours raison et il savait presque tout le temps s'il avait affaire à une personne de la maison ou de la famille, ou bien à un étranger. C'était un objet magique bien pratique.

« Eréndira ! Quel plaisir de te voir ! Bienvenue chez moi » Furent les premières paroles en angais de la chinoise en apercevant son ami.

Voilà, bien un autre point positif de sa position au sein du gouvernement magique chinoise. Li-Na avait pu développer ses langues étrangères. Il faut dire que le chinois n'était pas la plus simple de langue et l'anglais avait cela de commode qu'il était facile à apprendre et qu'il permettait d'ouvrir le dialogue avec autrui. Li-Na était ravie de revoir Eréndira.


Traduction du chinois:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eréndira Márquez
Staff ≈ Merlin's beard !


Staff ≈ Merlin's beard !
Localisation : Principalement sur Cuba
Messages : 142
Date d'inscription : 23/11/2016

MessageSujet: Re: Make Yourself at Home ♦ ft. Eréndira   Sam 4 Mar 2017 - 20:33


Make yourself at home
feat. Li-Na & Eréndira

Eréndira regardait le paysage qui défilait dehors avec un grand intérêt. La ville n'était pas si différente de ce qu'elle connaissait. L'endroit était colonisé par les anglais, comme Cuba avait un jour été colonisé par les espagnols, et on ressentait l'influence européenne dans les bâtiments chez l'un comme chez l'autre. Pourtant, Hong Kong avait ce petit quelque chose de différent de Cuba. Peut-être que cela venait des habitants qui semblaient se trouver dans des tenues plus sophistiquées que ce qu'Eréndira pouvait avoir l'habitude. Elle se sentait un peu décalée finalement, avec sa robe un rien grotesque et surtout plus courte que ce que semblaient porter la plupart des femmes de ce pays. Ou alors était-ce l'air même qui semblait différent, un air où l'odeur de la mer qu'Erén connaissait tant se mêlait à la nourriture de l'endroit et aux encens qu'ils vendaient et allumés parfois, ça et là. Malgré que ce soit la grande ville, c'était un peu plus relaxant que La Havane ou d'autres dont elle avait l'habitude.

Dès qu'on sortait un peu de la ville, on voyait aussi cette différence. La nature avait ses droits en plusieurs endroits, mais elle semblait domptée par l'homme, harmonisée pour donner un tableau sympathique et naturel, là où Cuba regorgeait d'une nature sauvage et indomptée, qui ne s'était pas adapté à l'homme et à laquelle l'homme ne s'était pas adapté. Elle aimait bien l'endroit, cela renvoyé une image assez tranquille du pays à son avis. Elle ne connaissait pas vraiment l'histoire de l'endroit et peut-être que les choses ne lui paraissaient charmantes que parce qu'elles étaient inhabituelles pour elle. En tout cas, elle espérait clairement passer un agréable moment dans cette ville. Elle n'allait que très rarement à l'étranger et encore moins pour des séjours, depuis qu'ils avaient été agressés aux États-Unis de nombreuses années auparavant. Mais Hong Kong n'était pas New York et les chinois n'étaient pas les étasuniens. Elle était certaine que son amie saurait l'accueillir d'une façon qui la ferait se sentir bien. Elle lui faisait confiance pour cela, elle semblait être de ces personnes qui savaient recevoir. Elle n'était juste pas sûre de savoir si recevoir en Chine se faisait de la même façon que de recevoir à Cuba.

Eréndira descendit du taxi, époussetant doucement sa robe. Elle vérifia que tout était en ordre et qu'elle n'allait pas risquer d’apparaître déplacée ou grossièrement vêtue. Elle espérait aussi que son maquillage aux yeux plutôt charbonneux ne seraient pas un peu trop pour le pays, elle ne connaissait pas la mode sur ce point et son pays avait plutôt adopté la mode des Etats-Unis. Elle ne se maquillait pas trop d'ordinaire, mais elle avait voulu faire un effort pour ne pas risquer de passer pour une souillon. C'était rare qu'elle rencontre les familles de ses amis et elle comptait faire ça bien. Elle dans ce qui semblait être l'entrée principale, sans trop savoir où elle devait frapper. Elle n'en eut pas le besoin cependant puisqu'un gong retentit à ce moment-là, comme si quelqu'un avait eu vent de sa présence. Probablement un sort lancé sur l'endroit, il semblait bien que la famille Lin soit une longue lignée de sorciers de sang-pur. Elle se permit donc, plus poussée par la curiosité qu'autre chose, d'entrer dans une cour intérieur, entourée par le bâtiment. C'était un endroit vraiment sublime dont l'entretien semblait régulier et méticuleux. Elle n'avait jamais rien vu de tel, en dehors des grandes villes les maisons cubaines étaient plus souvent composé de plusieurs bâtiments séparés et souvent ressemblant à des blocs et on utilisait pas de tuiles pour faire le toit, souvent à côté de champs.

« Eréndira ! Quel plaisir de te voir ! Bienvenue chez moi » La cubaine se tourna vers la source de la voix et sourit en voyant son amie débarquer pour l'accueillir. Elle s'approcha pour la serrer contre elle et lui déposer une unique bise sur la joue, comme le font les gens de Cuba. Elle la lâche pour lui sourire et tente avec une très mauvaise prononciation : « 你好 ! Je suis désolée je n'ai réussi à apprendre que cela avant de venir, je suis assez nulle quand il s'agit d'apprendre d'autres langages. » Elle rit un peu avant d'ajouter : « C'est une très jolie maison, dis-donc. Je n'ai jamais rien vu de tel, ça fait le tour de la cour ! » Chose sûrement étrange pour une chinoise de la voir dire cela, et pourtant Eréndira est réellement fascinée par cette cour intérieur comme elle n'en a jamais vu. Elle se demande si c'est une coutume des maisons chinoises, ou si c'est juste la façon dont est faite la demeure des Lin. Elle adore en tout cas. « Je suis vraiment heureuse de te revoir, cela commençait à faire un moment. J'espère que je ne vais pas te faire honte, je ne connais rien du tout des coutumes de ton pays… J'aurais dû me renseigner un peu plus. »


♡ ♡ ♡
MACFLY

_________________
never forget
what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Make Yourself at Home ♦ ft. Eréndira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» home institut !!!
» http://home.citycable.ch/
» http://www.revue2presse.fr/home.php
» tableau home-déco family
» HOME le film : La Terre Vue du Ciel- Yan Arthus Bertrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GREATER GOOD :: Le vaste monde :: Asie :: Chine-